L’application Nigériane Bride Price calcule le prix de la dot : entre blague et misogynie.

Bride price (le prix de la mariée) est une application nigériane sortie il y a bientôt 1 an développée par l’agence digitale Anakle, qui permet de calculer le montant de la dot de la femme. Une dot désigne la dotation qui accompagne le mariage dans de nombreuses cultures. En Afrique subsaharienne, on utilise dans le langage courant le terme dot pour désigner également cette forme de don fait par le futur époux à la famille de sa fiancée. Mais comment estimer ce don ? Comment savoir quoi donner ? La dot est généralement fixée par la famille de la mariée.

Les créateurs de Bride Price disaient vouloir moderniser cette tradition. L’application était disponible à l’époque sur le site http://www.brideprice.com.ng/, mais ne l’est plus suite à de nombreuses polémiques. Vous pouvez toutefois retrouver une version ici. Voici quelques exemples de critères permettant d’évaluer le prix de la dot: quelle est votre couleur de peau ? Quelle est votre taille ? Quelle est votre poids ? la beauté du visage ? la forme de vos jambes se rapprochent t-elle de celle de Beyonce ? Etes vous issues d’une demie-cast? La blancheur de vos dents ? Quelles sont vos aptitudes culinaires ? Ici, pas de noix de cola, chaque réponse a une valeur monétaire.

Bride-Price-App

Pourquoi cette application a-t-elle soulevé autant de polémiques ? La nuance peut ne pas être visible pour tout le monde. Comment se fait-t-il que la couleur de la peau, ou le fait que la femme soit issue d’une « demie-cast » ait un impact sur le prix de la mariée ? D’autant plus que les créateurs de l’application disent se baser sur les traditions.

A noter que pour nos ancêtres, les femmes à marier étaient soit offertes, soit vendues. Une fois mariées, les femmes étaient soumises. Elles s’occupaient des tâches ménagères, de la terre (pour ceux qui avaient des champs à cultiver). Quand un homme mourrait, ses épouses étant sa propriété, étaient héritées et divisées à parts égales par les parents du mari, avec le fils aîné ayant le premier choix.

Aujourd’hui, la dot est synonyme d’union de deux familles. Elle met aussi en avant la valeur que l’homme accorde à sa futur épouse. La dot permet de créer un climat de confiance et une compréhension mutuelle entre les deux familles. C’est aussi un acte d’amour et de foi. Ce n’est pas la finalité qui compte, mais l’effort.

Cette application met donc en lumière une discrimination et une misogynie, dont ont fait preuve nos ancêtres et qui dans notre société actuelle ne doit plus exister. Même si la dot est toujours là, avec tout ce qui l’accompagne, des différences sont apparues et la plus importante est que maintenant les femmes choisissent. Oui les femmes choisissent avec qui elles veulent se marier. Sinon combien  valez-vous ?

Ingénieur, chroniqueur sur TechOfAfrica et Technophile. Passionné de photo et féru de Design et création. Retrouvez -moi aussi sur olaoz.com/

 Laisser un commentaire